Le succès des concerts en famille

9 sept. 2016

Le succès des concerts en famille

Prochain rendez-vous le 27 novembre : « La magie de la flûte enchantée »

CONCERTS EN FAMILLE DU DIMANCHE MATIN

11H À L’OPÉRA

TARIF UNIQUE 8€

GRATUIT POUR LES ENFANTS DE 4 À 12 ANS

 

Voici une nouvelle saison qui s'ouvre pour les concerts en famille du dimanche matin, imaginée dans la même perspective que les années précédentes au vu de leur immense succès. Des concerts qui vous feront connaître les instruments d'un orchestre symphonique : la harpe, les tubas, les percussions, les cuivres, la grande famille des vents tous confondus. Des concerts où les merveilleux solistes de notre Orchestre Philharmonique interpréteront pour vous les concertos les plus extraordinaires du répertoire de toute époque ou des œuvres de musique de chambre, de genre musical qui a été et continue à être pratiqué en famille. Des concerts à thèmes autour de Mozart et de sa Flûte enchantée, de ce genre musical qui s'appelle la sérénade, de Carmen de Bizet revisitée dans le style jazz, de l'œuvre vocale et poétique qu'est Le Miroir de Jésus d'André Caplet.

Treize concerts tout azimut,

Treize concerts pour toute la famille,

Treize concerts qui vous inciteront à venir découvrir les grands concerts philharmoniques que nous tenons à vous présenter une fois par mois tout au long de la saison.

 

Les prochaines dates :

 

27 NOVEMBRE

« La magie de La Flûte enchantée »

WOLFGANG AMADEUS MOZART

La Flûte enchantée, Ouverture

La Flûte enchantée, Marche des Prêtres

Symphonie n°39 en mi bémol majeur, K.543

La Flûte enchantée, Air de Papageno, Duo

Direction musicale Frédéric Deloche

 

Une matinée consacrée à Mozart, en forme de prologue à la Flûte enchantée, un avant-goût juste avant la série des représentations de cette dernière. La symphonie n°39, composée en 1788, en même temps que les deux dernières (n°40 et n°41) vient compléter ce mini-portrait du compositeur.

 

 

11 DÉCEMBRE

« Sérénades pour Noël »

WOLFGANG AMADEUS MOZART

Une petite musique de nuit, K.525

PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI

Sérénade pour cordes en do majeur, opus 48

Direction musicale Frédéric Deloche

 

Dès le Moyen Age et la Renaissance, la sérénade, composition ou représentation musicale, était jouée en soirée, comme son nom l’indique, en l’honneur de quelqu’un ou pour séduire une personne. Cela se passait souvent sous les fenêtres de l’heureuse élue et était interprété par un seul chanteur accompagné par son instrument. Dans le répertoire baroque, il s’agit de chants parfois interprétés par plusieurs parfois chanteurs et accompagnés d’instruments multiples et souvent assez insolites, comme la trompette, le cor ou les tambours, qui avaient également lieu à l’extérieur, à l’occasion de célébrations. À partir du 18e siècle, la sérénade obtient une instrumentation plus large et variée, plusieurs mouvements différents et se rapproche ainsi plus du divertimento. Mozart composait des sérénades pour diverses célébrations et cérémonies. L’une des plus célèbres, Une petite musique de nuit, fut composée en 1787 et est totalement atypique pour n’utiliser que des instruments à cordes.

Dans le 19e, la sérénade devient un genre musical à part entière et perd son caractère célébratif et l’obligation de l’exécution en plein air. Schubert, Brahms, Dvořák, Tchaïkovski ont composé des sérénades totalement différentes. Nous avons choisi celle de Tchaïkovski, composée pour cordes seules, comme celle de Mozart, mais presqu’un siècle plus tard, en 1880. Nos artistes musiciens membres de notre Orchestre de chambre s’en donnent à cœur joie en interprétant pour vous ces deux chefs-d’œuvres.