Pierre-Laurent Aimard, un artiste sans pair

11 oct. 2016

Pierre-Laurent Aimard, un artiste sans pair

Retrouvez-le en octobre, accompagné par l'Orchestre Philharmonique de Nice sous la direction de Daniel Kawka

Elève d’Yvonne Loriot au Conservatoire de Paris, il y obtient quatre prix dont le prix de musique de chambre.

En 1973, il obtient le premier prix du Concours Olivier Messiaen et, en 1977, Pierre Boulez le choisit pour être le soliste de l’Ensemble Intercontemporain, poste qu’il a occupé pendant dix-huit années.

Depuis son jeune âge, il s’investit dans la musique contemporaine : à vingt ans, il débute aux Etats Unis avec le Chicago Symphony Orchestra en interprétant le piano solo dans la Turangalîla-Symphonie d’Olivier Messiaen.

Il fut le soliste pour plusieurs créations telles que Répons de Pierre Boulez et Klavierstück XIV de Karlheinz Stockhausen. D’ailleurs, l’un de ses enregistrements les plus notoires est celui des deux premiers livres d’études pour piano de Ligeti.

Le répertoire classique occupe également une place importante de ses choix artistiques :

« Je ne suis pas un avant-gardiste ou un moderniste », commente-t-il. « Je suis un musicien qui vit à son époque, mais avec tout son héritage. »

Invité par Nikolaus Harnoncourt, il a enregistré avec le Chamber Orchestra of Europe l’intégrale des concertos de Beethoven. Artiste en résidence de l’Orchestre Symphonique de Vienne pour la saison 2015-2016, il a interprété de nouveau toute cette série sous la direction de Philippe Jordan. Il a enregistré L’Art de la fugue de Bach (Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique), The Listz Project, les préludes de Debussy mais aussi les concertos de Ravel sous la direction de Pierre Boulez, entre autres.

 

« Interpréter et enseigner sont complémentaires »

Il a donné des récitals dans toutes les capitales du monde et a joué avec les plus grands orchestres : Royal Concertgebouw, Wiener Philharmoniker, Philharmonia Orchestra, New York Philharmonic… sous la direction de chefs tels que Pierre Boulez, Esa-Pekka Salonen, Vladimir Jurowski, Sir Simon Rattle…

Il a été invité dans les plus prestigieux lieux comme le Carnegie Hall et le Lincoln Center de New York, le Konzerthaus de Vienne, la Philharmonie de Berlin ou encore le Mozarteum de Salzbourg, la Cité de la Musique de Paris, le Tanglewood Festival et le London's Southbank Centre.

Depuis 2009, il est le directeur artistique du Festival d'Aldeburgh, en Angleterre, fondé en 1948 par Benjamin Britten.

Convaincu qu’ « interpréter et enseigner, sont complètement complémentaires », Pierre-Laurent Aimard, pédagogue hors pair, enseigne la musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le piano à la Hochschule für Musik de Cologne. Il a été professeur associé au Collège de France, professeur invité à la Royal Academy of Music.

En 2009, il lui a été attribué le prix ECHO Klassik pour son enregistrement de pièces pour piano Hommage à Messiaen et, en 2005, le prix Grammy pour son enregistrement Concord Sonata and Songs de Charles Ives.