George Gerswhin

9 nov. 2017

George Gerswhin

La musique américaine fait son entrée au concert classique

Compositeur de nationalité américaine né à Brooklyn en 1898 de parents juifs de Russie ayant fui les pogroms, Gershwin est mort à l’âge de 39 ans à Los Angeles. Le jazz a puisé quantité de standards dans l’œuvre de ce musicien formé à la tradition classique. Quand il fait irruption dans le milieu musical newyorkais au lendemain de la Première Guerre mondiale, l’heure est à l’appel en faveur d’une musique typiquement américaine, moderne et de tradition classique.

Sa Rhapsody in Blue présentée en février 1924 sur la scène du Aeolian Hall voit le jour grâce à un certain Paul Whiteman, chef d’orchestre et directeur musical qui annonce par voie de presse la création d’un concerto jazz du jeune compositeur George Gershwin dans un article intitulé What is American Music?. L’œuvre porte à sa création le titre de An Experiment in Modern Music. Auteur de chansons et de musicals, en particulier Tell Me More, joué à Broadway puis à Londres, Gershwin assure lui-même la partie soliste de son Concerto en fa sur la scène du Carnegie Hall en 1925.

Se formant à différentes étapes de sa vie, il se procure préalablement des ouvrages théoriques afin d’acquérir la connaissance de la forme classique. Compositeur d’opérettes (Song of the Flame) figurant en couverture du Time Magazine, il s’entend répondre par Ravel, à qui il demande si ce dernier peut lui dispenser des cours de composition : « Pourquoi seriez-vous un Ravel de seconde classe alors que vous pouvez devenir un Gershwin de première classe ? » (Ruth Leon, Gershwin, Londres, 2004, p. 86). L’année 1928 est marquée par des rencontres décisives : Prokofiev, Weill, Lehár et Berg. À Paris, il complète la composition de An American in Paris, créé à New York la même année, une œuvre pour orchestre qui confine au genre du poème symphonique et de la musique à programme. 1930 signe un tournant dans la carrière de George Gershwin.

Les comédies musicales s’enchaînent et le monde d’Hollywood s’ouvre à lui, au moment où par ailleurs il se rapproche du compositeur Arnold Schoenberg, lui aussi installé en Californie. Une tournée nationale célébrant les dix ans de Rhapsody in Blue en 1934 inclut la présentation de Variations sur « I Got Rhythm ». Producteur de sa propre émission de radio « Music by Gershwin », il commence à travailler sur un opéra folk pour personnages afro-américains. Créé à Boston en octobre 1935, Porgy and Bess est un véritable opéra pour ce qui est de sa forme, de ses divers emprunts aux techniques d’écriture et ressorts dramaturgiques du répertoire lyrique européen. Classique du théâtre américain, Porgy doit beaucoup au jazz et à la musique populaire de son pays de naissance.

Gershwin meurt la même année que Maurice Ravel, foudroyé comme son aîné français par une tumeur au cerveau.

 

Par Sofiane Boussahel