Concert 27/28 avril avec Dmitry Masleev

26 mars 2018

Concert 27/28 avril avec Dmitry Masleev

Un pur représentant de la formidable école russe du piano

PHOTO ©Alikhan Photography 3

 

Dmitry Masleev est né le 4 mai 1988 à Ulan-Ude, une ville de Sibérie située entre le lac Baïkal et la frontière mongole.

Il commence à étudier la musique à l’âge de huit ans et donne son premier récital deux années plus tard en interprétant, déjà, un concerto. Il est ensuite admis au sein de l’Ecole de musique spéciale de Novossibirsk où il étudie sous la direction d’Irina Berman.

Dès lors, son destin de musicien sera tout tracé. Diplômé du Conservatoire de Moscou où il a poursuivi sa formation auprès du célèbre professeur Mikhail Petukhov de 2006 à 2014, il achève son troisième cycle d’études avant de se former à l’Académie internationale de piano du Lac de Côme (Italie), une prestigieuse institution qui offre chaque année à sept étudiants sélectionnés parmi un millier de candidats, des master-classes avec les plus grands maîtres du moment. Après avoir forgé son expérience de concertiste et remporté de nombreux concours – notamment à Gaillard en 2010, le Prix Chopin de Rome en 2011 et le concours Antonio Napolitano de Salerno en 2013 – il commence à se produire en Russie, en France, en Roumanie, en Allemagne et en Italie.

Mais c’est son succès au prestigieux concours Tchaïkovski de Moscou en 2015, où il obtint la médaille d’or assortie du Prix spécial décerné pour son interprétation d’un concerto de Mozart, qui lui vaudra une reconnaissance internationale du public et des médias. En finale, il a surclassé tous ses concurrents en enchaînant avec une incroyable maestria le Concerto en si mineur de Tchaïkovski et le Concerto de Grieg.

 

Virtuosité et spontanéité

Personnalité particulièrement créative, Dmitry Masleev, qui vient de se produire avec un grand succès au Carnegie Hall de New York, affiche une technique impressionnante, un sens de la forme et de la construction, une virtuosité, un lyrisme plein de fraicheur et de spontanéité qui font de lui l’un des pianistes les plus en vue de la nouvelle génération russe.

Autant de qualités qui conduiront son illustre aîné Boris Berezowsky à le qualifier de « pianiste exceptionnel ». En France, ses apparitions dans les Festivals de piano de la Philharmonie de Paris, de La Roque d’Anthéron et de Beauvais, ainsi qu’avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse, lui ont ouvert la voie d’un récital solo à la Fondation Louis Vuitton et d’une invitation à jouer en soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Mikko Franck.

Dans le cadre de la saison de l’Orchestre Philharmonique de Nice, il se mesurera au redoutable Concerto n° 3 en ré mineur opus 30 de Rachmaninov sous la baguette de Philippe Auguin.

 

Par Philippe Depetris

 

Programme :

Sergueï Rachmaninov
Concerto pour piano n° 3 en ré mineur, opus 30

Richard Wagner
Suite du Crépuscule des Dieux

Piano Dmitry Masleev • Direction musicale Philippe Auguin