Diogène, spectacle musical de Clément Althaus

2 mai 2018

Diogène, spectacle musical de Clément Althaus

Tout public le mercredi 23 mai à 15h au tarif unique de 5€

Composition musicale et livret – Clément Althaus

Collaboration artistique – Adrian Althaus

Dramaturgie – Christophe Calvia

Coproduction START 361°

Durée estimée : 1 heure

 « Ôte-toi de mon soleil » répond-t-il à Alexandre Le Grand qui se propose de lui offrir tout ce qu’il désire. Dans la brillante Athènes du IVème siècle avant notre ère, Diogène vit en marge de la société. Voici le destin passionnant d’un exilé devenu l’un des plus grands esprits de la Grèce Antique. Comment il arrive à Athènes depuis la Turquie, se forge un esprit d’analyse sans compromis jusqu’à gagner le respect de tous par sa répartie légendaire. Faux monnayeur raté mais mendiant génial, sa vie nous parvient sous forme de fragments tous plus savoureux les uns que les autres.

Avec Diogène, Clément Althaus nous livre un ouvrage librement inspiré des anecdotes recueillies par les contemporains du philosophe. Le spectacle mêlera théâtre et musique, selon l’usage du théâtre antique, ses leçons de vie devenant les refrains pleins d’humour de chansons entrainantes et cyniques à souhait. Nous voici immergés dans les mœurs d’une antiquité recomposée avec soin. Cette odyssée palpitante constitue un premier éveil à la philosophie à l’image de Diogène : stimulant, centré sur l’humain et bien loin des discours théoriques.

Est-il un grand sage ou est-il un pauvre fou pour déclarer avoir découvert le secret de la vie chez une vulgaire souris grise ? Ce que nous croyons posséder nous possède alors oublions notre confort et abandonnons nos biens matériels. La liberté est plus importante que tout. Ceux que l’évidence de cette constatation ne frappe pas, Diogène se propose de les frapper lui-même avec son bâton, pour mieux la leur faire rentrer dans le crâne. Voilà comment il enseigne sa conquête de l’indépendance. Ni les pauvres, ni les riches, qu’ils soient puissants ou qu’ils soient faibles, ne sauraient faire taire les aboiements de celui qu’on surnomme « le chien royal ». Célébrons ici son mépris des richesses, et jubilons des coups d’éclats de ce joyeux intempestif.

Après l’immersion sonore et visuelle dans la poésie d’un Narcisse Narcisse, après le succès de l’Agôn qui opposait Apollon à Dionysos, Clément Althaus réalise une nouvelle création originale. Artiste pluridisciplinaire originaire de Nice. Il a étudié l’art dramatique, le chant lyrique, la guitare, le piano, la MAO et s’intéresse à toute forme de production musicale moderne utile à la création contemporaine. Depuis 2007, il multiplie les expériences de créations professionnelles en tant qu'auteur – compositeur – interprète, comédien et metteur en scène répondant aux commandes renouvelées des plus prestigieuses institutions.