Le destin brisé d'Ophélie Longuet

24 juil. 2018

Le destin brisé d'Ophélie Longuet

Elle était talentueuse, belle, gaie. Elle était la grâce.

PHOTO ©Gabriel Martinez

 

Ophélie Longuet nous a quittés dans l’après midi du mercredi 18 juillet, victime d’un dramatique accident de la circulation survenu sur l’autoroute A7, à la hauteur de la sortie d’Avignon Nord, et sa disparition a plongé dans la tristesse et l’affliction tout le milieu azuréen de la danse.

Une douleur poignante particulièrement ressentie au sein de l’Opéra de Nice où Ophélie se produisait régulièrement depuis quatorze ans.

C’est en effet au cours de l’année 2004 qu’elle a rejoint le ballet de notre Opéra, sous la direction à l’époque de Marc Ribaud. Puis on a pu très souvent l’apprécier au sein du ballet Nice Méditerranée dirigé par Eric Vu-An. Depuis 2012, elle était également assistante chorégraphe du Festival d’opérettes et signait aussi les parties dansées des concerts de musique de chambre donnés par les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Nice : la dernière fois, ce fut le 26 mars dernier sur la scène de l’auditorium de la bibliothèque Louis-Nucéra…

Parallèlement, Ophélie, qui était titulaire du Diplôme d’Etat en danse classique, enseignait son art. Elle a notamment exercé au Cedac de Cimiez et, cet automne, elle devait occuper un poste de professeur au conservatoire de Massy, dans la région parisienne.

Passionnée, débordante d’inspiration et de dynamisme, elle avait, en outre créé, en 2014, sa propre compagnie baptisée « Accords dansés ». Avec celle-ci, elle avait enchaîné les créations et notamment Le petit Chaperon rouge , un spectacle pour enfants qui devait être donné le jeudi 19 juillet dernier à Carpentras. C’est pour cette raison que, la veille, Ophélie avait pris la route en compagnie de son partenaire de danse, Konstantin Neroslov, un ancien membre du ballet de l’Opéra de Nice lui-aussi, qui a également été grièvement blessé dans cet horrible accident.

A la famille et aux proches d’Ophélie, l’ensemble du personnel de l’Opéra de Nice présente ses condoléances les plus profondes.

Ici, son souvenir est à jamais gravé dans toutes les mémoires.