Aide à l'accessibilité | Aller au menu | Aller au contenu | Plan du site

Accueil  > En savoir + > Choeur

En savoir +

Le Chœur de l'Opéra de Nice

Direction Giuglio Magnanini


Photo du Choeur de l'Opéra de Nice
Chœur de l'Opéra de Nice / Photo Dominique Jaussein

Dirigé depuis 1997 par Giulio Magnanini, ce chœur est composé par une quarantaine d’ artistes. Il assure l’ensemble de la saison lyrique, participe aux concerts de l’Orchestre Philharmonique de Nice et à des manifestations exceptionnelles. Dotés de grandes aptitudes musicales et scéniques, les artistes du Chœur ont la capacité de se fondre en un exceptionnel groupe répondant aux exigences de tous les répertoires et aux interprétations les plus fines des chefs d'orchestre et des metteurs en scène. Le chœur s’est rendu célèbre dans de nombreux théâtres, festivals et enregistrements musicaux. Il s’est notamment produit lors de l’inauguration de l’Acropolis de Nice dans Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns avec Placido Domingo et Georges Prêtre ainsi que dans Guillaume Tell de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées, la 2e Symphonie de Gustav Mahler au Théâtre du Châtelet, La fanciulla del west de Giacomo Puccini, Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Montpellier. Participation au Festival « Musiques au cœur » d’Antibes d’Eve Ruggieri, avec Carmen, La Traviata, Otello, Don Giovanni, Le barbier de Séville et sur France 2, La fille du régiment de Gaetano Donizetti. En mars 2001, cette formation a enregistré un programme consacré à Giuseppe Verdi, avec le ténor argentin Marcello Alvarez. En avril de cette même année, il participait à l’inauguration de la salle « Nikaïa » à Nice. Le Chœur de l’Opéra de Nice est régulièrement invité aux Chorégies d’Orange, et apporte son concours aux spectacles prestigieux qui y sont donnés. C’est ainsi qu’il s’est distingué avec des chefs aussi divers que maîtres Plasson, Myun Wung Chung, ou des metteurs en scènes comme Nicolas Joël ou Jérôme Savary. Le Chœur de l’Opéra de Nice s’est produit lors de la saison 2009-2010 puisqu’il a été à l’affiche de la production de Tosca au Théâtre de Massy en novembre 2009 et a également participé à la production de Aida en avril 2010 en Avignon. En juillet de la même année, le Chœur de l’Opéra de Nice s’est produit aux Chorégies d’Orange dans Mireille de Gounod. L’année suivante, à l'occasion du quarantième anniversaire de ce festival, le chœur fut à nouveau sollicité et à l'honneur dans deux des plus célèbres ouvrages Verdiens: Aida et RIgoletto. Cet ensemble est souvent sollicité « hors les murs » de l’Opéra à l’occasion des grands événements de la Ville de Nice . En décembre 2012, le Chœur de l’Opéra de Nice participe à la tournée à l’Opéra Royal de Mascate (Sultanat, d’Oman) avec l’ensemble des forces vives de l’Opéra de Nice pour la production de Simon Boccanegra de Verdi.

Giulio Magnanini, Directeur du Chœur de l’Opéra de Nice

Après des études musicales à l’Ecole Ottorino Respighi d’Imperia, Giulio Magnanini complète sa formation de pianiste au Conservatoire Niccolo’ Paganini de Gênes, de chef de chœur et composition au Conservatoire Giuseppe Verdi de Turin. Il commence sa carrière en tant que chef de chant et chef de chœur dans le cadre de diverses productions (Le nozze di Figaro, Cavalleria rusticana…) De 1991 à 2003, il dirige le Chœur « Cantores Bormani » d’Imperia. Il est engagé à l’Opéra de Nice en octobre 1994, comme assistant du chef de chœur, Dante Ghersi, puis de Jean Laforge. C’est en juillet 1996, qu’il signera sa première production pour l’Opéra de Nice, La Traviata, présentée dans le cadre du Festival « Musiques au Cœur » d’Antibes. Il préside, depuis mai 1997, aux destinées du Chœur de l’Opéra de Nice. Sous sa direction, le Chœur se distingue régulièrement tout au long des ouvrages des différentes saisons. Parmi ses plus récents succès figurent les productions de Parsifal, Boris Goudonov, La damnation de Faust, Norma à la Salle Pleyel aux côtés d’Edita Gruberova lors d’une tournée parisienne pour lesquelles il a reçu d’excellentes critiques de la part de la presse spécialisée. Depuis sa nomination, il modernise le répertoire du Chœur de l'Opéra de Nice avec notamment des répertoires « a cappella » et des créations d’œuvres contemporaines dans le cadre des saisons symphoniques de l’Opéra de Nice. Depuis juillet 2000, le Chœur de l’Opéra de Nice est régulièrement invité aux prestigieux Festival d’été des Chorégies d’Orange. Giulio Magnanini a même pris la direction de l’ensemble des chœurs pour une production de Carmen dirigée par Maître Chung. Déjà présent lors de l’édition 2006, à la tête des forces chorales du Festival pour une surprenante Lucia di Lammermoor aux côtés de Rolando Villazon et Patricia Ciofi, il y retourne en août 2010, la direction du Festival lui ayant confié la préparation de tout le choral du Mireille de Charles Gounod.

Le Chœur d'enfants de l'Opéra de Nice

Direction Philippe Négrel


Photo des Choeurs d'enfants de l'Opéra de Nice
Chœurs d'enfants de l'Opéra de Nice

Le Chœur d'enfants de l'Opéra de Nice, ensemble vocal mixte crée dans les années 1980, est constitué de jeunes âgés de 8 à 16 ans recrutés sur auditions. Attaché au temple de l'art lyrique niçois, cette formation junior assure tout au long de la saison l'intégralité de la programmation lyrique et symphonique qui lui est dévolue, au même titre que le chœur d'adultes.

Les enfants de ce chœur ont le privilège d'être entourés en permanence de toute une équipe de professionnels de la musique et du spectacle, issus de l'Opéra de Nice (chefs de chœur et d'orchestre, chanteurs et instrumentistes, metteurs en scène, etc.) leur permettant ainsi de travailler dans les meilleures conditions.

Ces dernières années, ces enfants ont pu ainsi participer à de nombreuses productions telles que Carmen de Bizet, La Bohème,Turandot et Tosca de Puccini, Wozzeck de Berg, La Flûte Enchantée de Mozart, Werther de Massenet, Aida de Verdi, Parsifal de Wagner, Sans famille en création mondiale de J.C. Petit, …

Dans le cadre des manifestations destinées au jeune public, le Chœur d'enfants de l'Opéra de Nice a pris part de façon prépondérante à plusieurs ouvrages lyriques (Brundibar de Krása, Le petit ramoneur de Britten, Le chemin des abeilles de Thilloy – création mondiale, Delphin Poulopeau de Gandolfi, …)

Chaque saison, on a pu également le remarquer à l'occasion de concerts et de spectacles spécifiques dans lesquels sont mises en avant, non seulement les qualités vocale et artistique des enfants mais aussi l'enthousiasme communicatif et la fraîcheur de leur expression.