Le mot de Bertrand Rossi

14 août 2020

Le mot de Bertrand Rossi

Nouvelle saison 2020/2021

Tout le monde s'y retrouve !

 

Cher public,

Après la période difficile que nous avons traversée, quel plaisir de pouvoir enfin se retrouver et, pour moi, de vous présenter la nouvelle saison 2020-2021 ! Cette année sera celle du renouveau : depuis mon arrivée à la direction de l’Opéra de Nice, je travaille en effet à la mise en place d’un programme d’ouverture, de nouveauté, de courage et d’audace. Pour ma toute première saison à la tête de cette belle maison, j’ai ainsi souhaité faire bouger les lignes en m’adressant non seulement à vous, notre cher public, mais aussi tous ceux qui n’ont pas encore franchi les portes de l’Opéra. Jeunes ou aînés, amateurs ou néophytes, je souhaite en effet m’adresser à tous et à toutes, avec des propositions innovantes adaptées à tous les goûts et tous les budgets. Nous avons d’ores et déjà commencé, avec des spectacles inédits comme dans le cadre de « Mon été à Nice », initié par la Ville de Nice, les « Petits déjeuners sur scène » ou encore le « Coup de canon de midi », qui ont rencontré un formidable succès. Cette envie de nous retrouver autour de la musique, de partager ensemble ce bonheur unique, c’est tout ce qui m’anime et qui, vous le verrez, a guidé mes choix pour ma première saison. 

Cela passe par le grand répertoire, que nous redécouvrirons dans de nouvelles propositions artistiques, avec des distributions internationales. WertherLa BohèmeMacbeth ou encore L’Or du Rhin font partie des immenses chefs-d’œuvre qu’une maison comme la nôtre se doit de proposer à son public. Mais mon souhait est également de vous faire découvrir quelques petites merveilles trop rarement données, comme La Dame blanche de Boieldieu, petit bijou d’invention, de poésie et de finesse de l’opéra-comique injustement tombé dans l’oubli ces derniers temps, ou encore ce phénoménal Akhnaten de Philip Glass, qui nous permettra d’ouvrir la saison avec tous les arts de la scène, la proposition de Lucinda Childs mêlant avec génie musique, chant et danse. Outre Akhnaten, j’ai également eu à cœur de redonner toute sa place à la musique d’aujourd’hui en nous associant au Festival Manca sur deux merveilleuses créations : Le Cosmicomiche de Michèle Reverdy d’après les nouvelles d’Italo Calvino, et La Ralentie de Pierre Jodlowski d’après Henri Michaux. Une institution comme la nôtre se doit en effet de participer à la vie de la musique d’aujourd’hui en contribuant activement à l’éclosion du répertoire de demain. Les enfants, enfin, ne seront pas laissés pour compte : Circo, de Sergio Monterisi, leur sera entièrement dédié. Cet opéra participatif permettra en effet aux jeunes de s’approprier un ouvrage lyrique, qu’ils étudieront en classe durant toute l’année pour participer comme de vrais artistes en herbe aux représentations – assurément la meilleure manière de plonger dans la magie de l’opéra ! Le Ballet Nice Méditerranée et l’Orchestre philharmonique de Nice œuvreront dans le même esprit d’ouverture, et vous proposeront eux aussi une belle alternance entre grandes œuvres du répertoire et découvertes hors des sentiers battus. 

Mais les nouveautés, ce ne sont pas uniquement les titres rares : ce sont aussi de nouveaux rendez-vous, de nouvelles façons de se retrouver en musique sous des formes variées, pour que cette maison vive différemment, plus pleinement, qu’elle s’adresse à tous et à toutes et puisse ainsi vraiment devenir la vôtre. La veille de chaque nouvelle production lyrique par exemple, je vous invite à un rendez-vous inédit : un « Face à face » pour rencontrer tour à tour le metteur en scène, le chef, les chanteurs, et découvrir ainsi leur vision de l’ouvrage présenté sur scène. Cet été, nous proposons un « Opéra beach » directement sur la plage à la tombée de la nuit, pour assister à la rediffusion sur grand écran d’une production lyrique, symphonique ou chorégraphique marquante de ces dernières années – occasion rêvée pour les curieux de découvrir cet art dans les conditions les plus simples qui soient ! J’ai également tenu à renouer avec la tradition du Carnaval, tradition si riche chez nous et à laquelle l’Opéra s’est longtemps associé. L’univers de l’opéra, avec ses costumes et ses travestissements, s’accorde en effet à merveille à l’organisation de bals masqués. Rendez-vous donc au « Veglione » de l’Opéra le 26 février, un bal masqué sur scène qui s’adresse aux petits et aux grands, occasion de venir faire la fête sur la prestigieuse scène de l’Opéra de Nice jusqu’au bout de la nuit en costume et en musique. Parmi les autres nouveautés en marge des productions, il y aura également les « Afterworks ». De quoi s’agit-il ? Tout simplement de se retrouver dans des lieux atypiques pour une heure de musique, de danse et de chant entre 19h et 20h avec des artistes de notre maison, musiciens de l’Orchestre philharmonique de Nice, danseurs du Ballet Nice Méditerranée, choristes du Chœur de l’Opéra etc., pour découvrir des programmes originaux imaginés rien que pour vous. L’idée est de se retrouver autour de la musique dans une ambiance détendue et conviviale. Vous pourrez également découvrir notre maison sous un angle nouveau, avec des « Dîners sur scène » : cet événement s’organisera autour d’un dîner gastronomique accompagné d’un spectacle avec les artistes de l’Opéra de Nice. Une soirée aussi magique qu’inoubliable qui vous offrira une proximité unique avec les artistes, destinée aux entreprises et aux particuliers. Enfin, j’ai imaginé pour vous une autre façon de casser le cadre habituel de notre salle historique et de nous ouvrir sur tout le territoire de la ville. Vous le savez, le centre de production de la Diacosmie, qui rassemble toutes les équipes artistiques et techniques de l’Opéra de Nice, est un véritable laboratoire de création. En y aménageant une salle de spectacle de 320 places environ, nous nous donnons la possibilité de développer de nouvelles activités autour de la musique et de la danse, d’explorer de nouveaux territoires, avec un axe spécifiquement dédié aux spectacles pour les enfants à savourer en famille. Venez découvrir nombreux cette « Deuxième scène » qui sera un peu comme le second poumon de notre maison mère ! 

Dans cette volonté d’ouverture à un public toujours plus varié, j’ai aussi pensé aux plus petits. C’est au plus jeune âge que se créent les rencontres les plus marquantes, celles qui restent gravées à jamais dans notre mémoire. C’est pourquoi j’ai imaginé un rendez-vous pour les enfants de 0 à 8 ans : il s’agira pour nos mélomanes en herbe d’approcher les artistes, de les rencontrer et d’échanger avec eux, de leur poser des questions lors de rendez-vous sensoriels informels, au plus près de la voix, du geste ou de l’instrument, avec les artistes de notre maison. Tu as moins de huit ans ? « Viens avec ton doudou » et l’Opéra de Nice s’occupe du reste ! Pour les plus grands, « Viens avec ton smartphone » et découvre en immersion le monde de l’opéra et de la danse : viens chanter, danser et partager des émotions uniques !

En septembre enfin, venez découvrir l’essentiel de la saison lors d’une soirée exceptionnelle : une « Réunion de famille » qui vous fera entendre quelques-unes des pages les plus marquantes de la saison qui nous attend. Toute la maison sera à la fête pour vous donner un avant-goût des programmes que nous vous avons concoctés !

Cette saison extrêmement riche, avec rien moins que dix titres d’opéras et toutes ces propositions que je viens de vous détailler, saura je l’espère vous séduire et vous permettre de découvrir notre art sous toutes ses formes et dans des perspectives insolites, parfois ludiques, propres en tout cas à vous donner envie de franchir les portes de notre belle maison. La musique et la danse, on ne le dira jamais assez, sont assurément les arts les plus universels, ceux qui parlent directement au cœur et à l’émotion. Un langage simple, par-delà les âges, par-delà les habitudes sociales… Venez tous, petits et grands, mélomanes avertis ou simples curieux, et faites que cette maison devienne la vôtre pour que nous y partagions ensemble de belles et grandes aventures artistiques et humaines. 

Je tiens à remercier les tutelles, la ville de Nice et son Maire-Président Christian Estrosi pour leur indéfectible soutien, le Conseil départemental, mais aussi tous les sponsors, mécènes et partenaires, et vous aussi, cher public, qui avec votre enthousiasme et votre générosité nous avez permis de garder le cap durant toute cette période inédite. Je ne saurais suffisamment remercier également toutes les équipes de l’Opéra de Nice qui, sans jamais faiblir, sont restées mobilisées et actives pour vous offrir des capsules vidéos créatives et originales et maintenir un lien avec vous tous via les réseaux sociaux. Un grand merci aux artistes des chœurs, aux musiciens et aux danseurs, aux équipes techniques et administratives, et tout particulièrement au service couture qui a œuvré à la fabrication de masques. Merci enfin à tous ceux qui ont offert leur temps et leur présence à l’assistance des personnes en difficultés.

J’attends avec impatience de pouvoir vous rencontrer, et de pouvoir échanger avec vous de vive voix ! 

 

 

Bertrand Rossi,
Directeur général de l’Opéra Nice Côte d’Azur