La Veuve joyeuse

29 oct. 2021

La Veuve joyeuse

La plus connue de toutes les opérettes viennoises, et à juste titre !

Avec La Veuve joyeuse, Franz Lehár parvient à un équilibre unique entre entrain, joie de vivre, bonne humeur et sensualité – cette sensualité si typique de l’art de vivre viennois de la Belle Époque.

Alors qu’une fête est organisée à Paris dans les salons d’une ambassade, une richissime veuve fait son apparition. Le Tout-Paris murmure que le Prince Danilo devrait l’épouser mais, alors qu’elle n’était encore qu’une jeune fille du peuple, il avait dû refuser sa main… De toute manière, n’est-elle pas aujourd’hui davantage séduite par le fringuant Camille ? Ah ! Les égarements du cœur et de l’esprit… Une histoire finalement plus audacieuse pour l’époque qu’il n’y paraît.

Pour servir ce petit bijou d’élégance et de drôlerie, l’équipe réunie autour de Benoit Bénichou à la mise en scène et Bruno Membrey à la baguette est composée des meilleurs spécialistes du genre avec, dans les rôles principaux, un duo aux couleurs locales : le baryton marseillais Frédéric Cornille et Camille Schnoor, formidable soprano… niçoise !