Sylvia, Belong pas de deux, Oceana

en Ballet

date

  • Sep 18, 2020  at  9:00 PM
  • Sep 19, 2020  at  9:00 PM

Length

2h env.


Prices

unique 20€
étudiants 5€

[ Ballet Nice Méditerranée ]

 

SYLVIA Suite               

Chorégraphie Éric Vu-An  d'après Louis Merante

Musique Léo Delibes

Sylvia est une œuvre marquante dans l’Histoire de la danse en ce qu’elle symbolise le crépuscule du Romantisme. Dans ce ballet donné pour la première fois en 1876, à l’occasion de l’inauguration de l’Opéra Garnier, le spectateur attentif peut observer une forme de danse briller de ses derniers feux tandis qu’une autre s’annonce. Ce qui frappe de prime abord, c’est ce nouveau rapport entre la musique et la danse. Sylvia est une des premières œuvres à bénéficier d’une partition aussi aboutie. Tchaïkovski lui-même trouvait que la géniale musique de Léo Delibes était supérieure à son Lac des Cygnes.

La musique n’accompagne plus simplement le mouvement. Elle le nourrit, elle le sublime et annonce le virage radical que prendra le siècle suivant. La chorégraphie introduit également des éléments inédits. Avec ses ballerines habillées en homme, Sylvia choque les ballettomanes de son temps et affirme une volonté de faire évoluer l’image de la danseuse. Pleine d’énergie et techniquement exigeante, notamment dans ses nombreux Pas de deux, la chorégraphie de Sylvia va marquer toute une génération d’artistes qui se l’approprieront : George Balanchine, Frederick Ashton ou encore John Neumeier…

 

BELONG pas de deux                        

Chorégraphie Norbert Vesak

Musique Syrinx & Robert De La Rose

Un pas de deux dit toujours la même chose : l’expérience faite par deux danseurs dont les esprits sont à l’unisson et qui confient à leur corps le soin d’exprimer cette fusion. Par conséquent, un pas de deux ne peut nous toucher que si ses interprètes atteignent ensemble ce point de fusion, que si la complicité entre eux est parfaite. Belong de Norbert Vesak est un monument en la matière. La connivence entre les danseurs est ici totale. C’est elle qui nous maintient en haleine pendant les dix minutes que dure cette chorégraphie qui monte crescendo. En 1980, Belong a fait se lever le public découvrant cette œuvre pour la première fois lors du concours international de danse de Varna en Bulgarie. Depuis l’introduction au sol jusqu’au porté final, Norbert Vesak nous offre un voyage d’à peine dix minutes mais l’expérience est inoubliable.

 

OCEANA (création 2011)                

Chorégraphie Lucinda Childs

Musique Osvaldo Golijov

Depuis les années 60 où elle participait aux performances du collectif avant-gardiste de la Judson Church jusqu’à Oceana, qu’elle a créé en 2011 pour le Ballet Nice Méditerranée, Lucinda Childs n’a jamais cessé d’affiner et d’enrichir sa quête du mouvement perpétuel. La répétition des gestes et leur multiplication l’ont amenée à inventer une danse fluide qui puise sa force et son esthétique dans son éternel recommencement. Oceana est une mélopée chorégraphique tissée à partir d’un fragment initial qui se déploie en une somptueuse dentelle. Le tour de force de Lucinda Childs est d’avoir su rester fidèle à sa démarche exigeante, le déploiement du « même » dans le langage chorégraphique, sans jamais basculer dans la sécheresse conceptuelle ni renoncer à la beauté de la danse. Cette pionnière du mouvement post-moderne, qui dénonçait aux côtés de Merce Cunningham la société de consommation et la tyrannie du matérialisme, est convaincue que la danse peut nous faire accéder à une forme de plénitude supérieure. Oceana est un canon chorégraphique envoûtant qui nous invite à lâcher prise.