Les deux Pigeons, Le Ballet de Faust

Ballet

Date(s)

  • 22 déc. 2018  à  20:00
  • 23 déc. 2018  à  15:00
  • 27 déc. 2018  à  20:00
  • 28 déc. 2018  à  20:00
  • 29 déc. 2018  à  20:00
  • 30 déc. 2018  à  15:00
  • 31 déc. 2018  à  18:00

Durée

2h env.


Tarifs

de 10€ à 41€
étudiants 5€

BALLET NICE MÉDITERRANÉE
Direction artistique Éric Vu-An

 

Avec l’Orchestre Philharmonique de Nice dirigé par Léonard Ganvert

 

LE BALLET DE FAUST

 

CREATION

Chorégraphie Éric Vu-An
Musique Charles Gounod

Et si la danse était la plus irrésistible des tentations ? Dans ce ballet virevoltant, Faust est le jouet d’un Méphistophélès maîtrisant comme nul autre l’art du mouvement. La jeunesse éternelle promise au héros s’incarne ici dans le pouvoir de danser sans fin. La danse apparaît comme le combustible inépuisable de cette fameuse Nuit des Walpurgis. Lors de ce Sabbat chorégraphique qui se déroule au milieu d’un théâtre antique, Faust et Méphistophélès nous refont revivre le pacte qui les lie et ses funestes conséquences. À tout moment, le terrible tentateur laisse l’amour s’épanouir pour mieux le reprendre l’instant suivant. Mais c’est surtout le plaisir insatiable de s’adonner à une danse nerveuse et érotique qui domine ce ballet. Le vocabulaire classique est ici mis au service d’un ballet chatoyant et se donne à voir dans toute sa virtuosité. Véritable défi pour les danseurs, ce Faust offre un moment de divertissement à ne pas rater.

 

Les deux Pigeons

Chorégraphie Éric Vu-An d'après Aveline
Musique André Messager

Miroir de la jeunesse obnubilée par la découverte du sentiment amoureux, Les Deux Pigeons est une pièce résolument positive et joyeuse. Les danseurs rivalisant d’élégance et d’espièglerie, évoquent un Romantisme où la technicité et la fraîcheur des mouvements ont donné leurs lettres d’or à ceux qui ont dansé ce ballet. Carlotta Zambelli a ainsi connu le succès pendant plus de vingt ans grâce au rôle de Gourouli. Pour chasser l’humeur chagrine de son fiancé rêvant d’une vie de bohème, celle-ci n’a pour toute arme que la danse et un soupçon de malice féminine. Il ne lui en faudra guère plus pour reconquérir le cœur de son Pépio qui, parmi les tziganes, cherchait naïvement son envol loin d’une passion amoureuse qui le rattrapera bien vite.